︎IMAGES OF DEVOTION



Images de dévotion est une série photographique, en construction, et vouée à devenir un projet à part entière, développée en collaboration avec plusieurs couples queer à travers laquelle je documente leur sexualité et leur intimité physique.

L’idée de cette sériet lors du tournage du dernier film du réalisateur Genevieve Kuzak, The French Boys. Ce film, documentant ma propre sexualité dans le contexte de ma relation avec mon partenaire, qui est aussi un homme trans, m'a amené à réfléchir sur la place de nos fantasmes dans l'imagerie commune que l'on peut trouver dans le marché du sexe d'aujourd'hui. Force est de constater que les personnes trans, les couples queer ou T4T (trans pour trans) en sont majoritairement absents – ou, pire encore, extrêmement fétichisés.

L'enjeu de ce projet est donc de présenter une nouvelle façon d'imager et de rendre compte de la sexualité des personnes queer. Loin des clichés véhiculés par des images conçues par et pour des hommes cis-hétéros, Images of devotion explore des pratiques sexuelles déviantes de la norme, comme le BDSM, les jeux de rôle ou les pratiques dites « extrêmes » (comme le fisting). Ces pratiques renvoient à un imaginaire sexuel bien particulier, confiné dans les cases fixées par l'hétérormativité. Pourtant, de nombreuses personnes queer jouent avec les codes de ces imaginaires riches et malléables en se les réappropriant. Images of devotion vise à célébrer l'inventivité et la richesse des sexualités queer, leurs fantasmes renouvelés et le détachement des règles sociales qui régissent les espaces sexuels partagés.

Ces images sont tirés d'un shooting photo à Marseille, documentant une séance BDSM entre une femme cis et une personne non binaire. En tant que couple polyamoureux, leur sexualité est l'un des fondements importants de leur relation, et plus particulièrement la dynamique de soumission et de domination qui en fait partie intégrante. Échangeant régulièrement leurs rôles, ils explorent à travers ces pratiques leur confiance mutuelle et leur dévouement l'un envers l'autre. Cette séance a duré plus de 4 heures. Les images que j'en ai tirées captent une tendresse et une douceur qui vont bien au-delà de ce que l'on peut appliquer au monde du BDSM. Ils capturent des aperçus d'un rapport commun au genre et au corps, entendu et compris par les deux personnes, mais aussi d'une attention particulière aux besoins et aux limites de l'autre. Dans un couple queer, les rapports hiérarchiques et sociaux de domination sont en principe moins présents que dans un couple cis-hétéro. Cela facilite la création d'un espace serein pour explorer sa sexualité et réinventer les codes de son imaginaire sexuel
.


Un accompagnement musical à cette série ici



























︎︎︎ ︎︎︎